Piège dans les ruines





Avis des lecteurs (du plus récent au plus ancien)

- 29 mars 2016 - Chronique sur le blog Livresse-des-livres

- mars 2016 - Chronique et Interview sur : Le Mag Jeunes Écrivains

- février 2016 - Sur le blog AppleCokes Read

- février 2016 - Sur Le Monde enchanté de mes lectures

- Janvier 2016 - Sur De Fil en Histoire

- Janvier 2016 - Sur Lire une Passion 

- 2012 - Sur Le blog d'Elisabeth Charier, Gahila

- Sur le blog Les mots de Nanet

- Sur Le blog de Thomas Galley, postlucemtenebrae

- Sur le site Libr'aire, des librairies indépendantes du Nord-Pas de Calais

- Partenariat Livraddict

     - blog Les lectures de Marinette

     - blog de fée-tishLe boudoir littéraire

     - Knit-spirit (sur Babelio, son blog n'existe plus) :  
"Cela faisait bien longtemps que je n'avais pas lu un livre destiné aux adolescents (depuis que je ne suis plus ado en fait – ou pas, j'ai quand même lu les Harry Potter il n'y a pas si longtemps) mais étant donné que c'était un livre à suspens, j'avais bon espoir de ne pas m'ennuyer et effectivement, je ne m'étais pas trompée.
L'histoire de Jeanne, une ado un peu rebelle (limite cliché de petite parisienne qui n'aime pas la campagne), envoyée de force chez ses cousins à l'autre bout de la France, se révèle pleine de rebondissements pour la demoiselle et ses vacances sont loin de l'ennui auquel elle s'attendait.
Les personnages sont très attachants, l'écriture fluide et le livre se lit très (trop ?) vite (je l'ai avalé en à peine deux jours).
Tout comme Jeanne, je ne me suis pas ennuyée une seule fois durant ma lecture. Certains évènements sont un peu prévisibles mais cela ne gâche en rien la très grande qualité du livre. C'est une très belle découverte. Je regrette peut-être un peu que l'histoire n'ait pas été plus creusée et que le dénouement soit si rapide mais c'est surtout parce que j'aurai bien aimé passer plus de temps avec les personnages.
Alors même si vous n'êtes pas branchés « livres jeunesse », sachez que cet ouvrage vaut malgré tout le détour !
En bref : un gros gros coup de cœur.
Il va falloir que je me renseigne pour savoir si l'auteur a écrit d'autres livres car s'ils sont tous de cette qualité, ça promet de bons moments de lecture."

- Sur Booknode, une lectrice ado anonyme (2ème commentaire sur la page) :  C'est ici !

Mais aussi les retours de :

- Myriam

Alors, il faut que je te dise que ton livre a sauvé mes deux matinées de surveillance de brevet : 3h de français et 2h d’histoire ; je me suis plongée l’air de rien, discrètement, dans la suite de ton livre, en levant la tête de temps en temps, histoire de veiller au grain quand même... eh bien, pour la première fois de ma carrière, je n’étais pas pressée que les épreuves se terminent : j’avais envie de connaître la suite !
C’est une belle réussite, la construction, la façon dont tu as mené l’histoire parce qu’on ne peut pas lâcher le livre avant la fin, bravo ! et l’histoire est très sympa, vraiment, le cadre, les personnages...
Je suis certaine que ton livre plairait à bon nombre des ados que j’ai comme élèves ; mais en tant qu’adulte, on passe un très bon moment à te lire aussi, c’est donc gagné ! (...) Encore bravo, ça m'épate !

- Annie-France :

J'ai voulu feuilleter votre livre mais ayant commencé à le lire, j'ai continué d'une traite de 21h à environ minuit : j'aime beaucoup le rythme, la langue claire, les dialogues nombreux qui facilitent la lecture ; l'héroïne narratrice est sympathique et crédible ; la situation moins mais hélas, on voit cela dans la réalité. Bravo pour ce premier roman réussi à mes yeux, mais je ne suis que lectrice et non critique littéraire !

 - Anne K. :
Un petit signe avant mon départ pour te dire que j'ai lu ton livre avec beaucoup de plaisir.
Je me suis complètement laissée prendre par l'intrigue et j'ai aimé ton style qui coule de manière limpide, ta manière de faire vivre les mots simplement.
Et oui, comme tu me l'écrivais dans ta dédicace, tes évocations de la forêt vosgienne donnent envie d'aller y faire un tour. (...)

 - Xavier :

Je viens de terminer ton roman, Piège dans les ruines, et je l'ai beaucoup apprécié. L'écriture est fluide, sensible, et l'histoire véritablement romanesque.
Il y a certes des thèmes spécifiques à la littérature pour ados (premier amour, rivalité des regards, confrontation des cultures...), mais j'ai beaucoup aimé leur traitement, et plus particulièrement cette mise en résonance avec des dimensions a priori hétérogènes, comme celle du politique.
Aussi, deux simples mots : bravo et merci ;-)
J'espère que ce roman rencontrera des lecteurs qui auront autant de plaisir et d'intérêt à le lire.
A très vite, pour une petite dédicace peut-être.
Xavier

- Marie-Cécile :

J'ai fini ton bouquin depuis très longtemps mais je n'ai pas encore eu le temps de te dire ....Bravo !!!
J'ai été happée dès le premier chapitre, le style est vif,drôle,et le clin d'oeil à la musique en filigrane est si agréable...je m'amusais à deviner de quelle œuvre tu parlais ...
Le tout également d'une sensualité folle (eh oui...je ne te connaissais pas cette vertu !!! comme quoi on croit toujours connaitre les gens mais on se trompe! ah ah ah !)
Je t'envie de savoir faire vivre des personnages de cette façon !!....
Vraiment très chouette
Ma petite voisine (13 ans) a ADORÉ !! Elle l'a lu en 1 journée !!!!! Elle réclame un autre opus !!!!!
Allez .....au boulot cocotte !!!!
Merci pour ce moment passé en ta compagnie !

- Elisabeth Charier (auteur du très beau Gahila ) :

Jeanne, quinze ans, part dans les Vosges contre son gré. Ses parents l’envoient passer les vacances d’avril chez une tante qu’elle connaît à peine.
Un frère et une sœur musiciens, un copain au passé ténébreux, un richissime et étrange voisin, un groupe de jeunes vauriens… l’action se déroule dans une forêt profonde. La petite collégienne boudeuse reviendra changée de ce périple sur fond de magouille communale.

Le texte est écrit au présent, première personne. Jeanne en occupe les pensées. L’écriture coule comme une rivière, fluide et belle, aux réflexions bien dosées entre légèreté et gravité. Entraînante. Il se dégage de ce récit une atmosphère poétique. J’aime la forêt, sentir ses senteurs, et sa majesté est très bien décrite. Happée par le suspense, j’ai lu le livre sur la journée. Bravo à l’auteur et merci pour ce moment de bonheur.


- Korinn (sur critiqueslibres.com ) :

Vacances d'enfer !
Jeanne doit passer les prochaines vacances chez ses cousins alsaciens, et c'est sans enthousiasme qu'elle se retrouve dans le train, direction Fachenheim. QUOI ? pas de réseau téléphonique... pas internet... le Wifi ? c'est quoi ça ? vraiment attardés les cousins !
Elle va faire connaissance avec l'énigmatique et attirant Elias, et découvrir en sa compagnie les forêts sombres et mystérieuses des Vosges, qui renferment bien des secrets.
D'ado blasée et presque désagréable, Jeanne va découvrir l'amitié, la solidarité, et vivre des aventures palpitantes.

Suspens, 1er amour, un livre vraiment bien fait pour nous. j'ai lu le livre en 3 jours, j'ai beaucoup aimé l’évolution du personnage de Jeanne ; y aura-t-il une suite ?
lou

- Flywey : (j'ai dû faire malheureusement quelques coupures dans sa belle chronique, pour ne pas en révéler trop sur l'intrigue)

Bon, je t'ai dit hier que j'avais reçu ton livre. Eh bien, aujourd'hui, je me suis dégagée suffisamment de temps pour le lire... Et quand je dis le lire, c'est... le lire. En entier. Jusqu'au bout. Jusqu'au dernier mot.
Non, non, je ne plaisante pas. Et contrairement aux idées reçues que tu semblais avoir, je n'ai VRAIMENT pas pu décrocher de bout en bout. Tu as bien lu :p On analyse les raisons ? Allez, c'est parti...

-Personnages : Une ado rebelle qui rencontre des ados paumés dans leur campagne... Aïeaïeaïe, ça va tomber dans le cliché ça !*ferme les yeux* ... *rouvre les yeux* Ah bah non en fait... Plutôt sympathique, Jeanne, pas du tout irrécupérable. Elle n'a tout simplement pas eu l'environnement adéquat pour réagir correctement dès les premières minutes. Bon, allez, je lui pardonne. Christa ? Bart ? Lucie ? Que dire ? Adorables, accueillants, chaleureux, tolérants ? Rien à critiquer par là donc... L'oncle ? Effacé, mais tout de même fervent défenseur de ses opinions quand il arrive sur le devant de la scène. Tout à fait honorable. Et ce bon vieux Bob... un brin pervers sur les bords, quelque peu suspect et dérangeant... [...] La bande de Kevin Kraus (K'K pour les intimes ... hé mais attends, ces initiales, ça me rappelle quelque chose...:p) Ma foi, il faut bien des "méchants" dans l'histoire [...] Je n'oublie personne ? ... Mais si voyons, ce cher Elias. Le beau ténébreux psychopathe dont n'importe quelle fille un tant soit peu sensée tomberait amoureuse (je suis par chance une fille sensée XD).
Bon, au lieu de dire des bêtises, parlons sérieusement. Tes personnages sont, je ne le dirais jamais assez, vrais. Ils sont...comment dire ça ? On a l'impression qu'ils existent vraiment. Ils sont cohérents dans leur réaction, ils sont simples, mais en même temps travaillés. Ils ne sont pas lisses, ils sont tous intéressants, attachants, distrayants, perturbants. J'ai tout vécu à côté d'eux, j'étais à fond avec eux, j'ai essayé de secouer Jeanne, de draguer Elias et de piquer une part du kouglopf de la tante Lucie ! C'est pour te dire :p Les sentiments sont très bien rendus également. Alors oui, c'est vrai, c'est une amourette d'adolescents, ils ne se trouvent vraiment que parce que les circonstances ont joué mais... mais on s'en fout ! C'est beau, c'est mignon, ça fait rêver et ressortir notre côté fleur bleue et ça, j'ai aimé. Oui, madame.

-Histoire : J'en viens donc naturellement au second point. L'histoire en elle même. Elle est bien pensée. Ce n'est pas juste une bête histoire de flirt. Il y a du concret derrière. L'intrigue n'est pas lourde, évidemment, mais ce n'est pas ce qu'on attend, de toute façon. Ça soutient, ça amène la suite, ça déclenche l'inévitable rapprochement. Certes, le fait que des enfants ou des jeunes ados s'aventurent de nuit dans des endroits pareils et cherchent à enquêter seuls sur ce qui parait être un meurtre est un peu "fantasque" mais bon, il faut bien leur mener un peu la vie dure, à ces petits :p Le déroulement du récit se fait sans heurt, sans longueur et honnêtement, à chaque fin de chapitre, j'avais vraiment envie de lire le suivant de suite (ce que j'ai fait d'ailleurs). Je me suis amusée à chercher des indices un peu partout pour essayer de deviner l'intrigue avant de lire plus loin, mais je dois avouer que je n'ai pas vraiment réussi. La surprise était donc totale, page après page :) Évidemment, je ne peux que relever ta façon de mêler encore une fois la musique à ton récit. Ayant lu d'autres textes de toi, j'ai trouvé quelques similitudes qui m'ont vraiment fait sourire et qui sont savoureuses à observer. [...] Des petits bonheurs sympas quoi :) J'ai bien apprécié le passage dans les oubliettes (tu sais comment je suis, des héros en difficulté, ou blessés, ça réveille mon intérêt illico presto). C'est très bien décrit, toute en retenue, et en même temps, tu dis l'essentiel. Comme tout au long d'ailleurs. Tu as un style tellement agréable et abordable que je serais bien en peine de dire à quel public est destiné ton roman. Mais tant mieux, qu'il soit accessible au plus grand nombre ne peut qu'être bénéfique.

Bon, pour résumer tout ça... Je n'ai qu'un mot à te dire, tu es vraiment magique ! Tu as le don d'écrire des histoires qui en temps normal me feraient fuir, mais que je dévore (là y'a pas d'autre mot) dans le cas présent. Je ne me suis pas ennuyée une seconde, je n'ai pas lâché, je voulais savoir la suite, la suite, la suite ! Du coup maintenant, je suis frustrée, j'ai déjà tout lu, bouhou !
C'est une belle histoire d'amour, comme la plupart des filles aimerait avoir sans doute, ou tout du moins qui fait rêver sans trop de difficulté. Je dis oui ! Je ne regrette pas de l'avoir acheté, l'attente valait vraiment le coup.
Je t'assure que je ne dis pas tout ça pour te faire plaisir, ou pour te flatter, c'est vraiment mon ressenti à vif. Je suis sûre que j'ai oublié de te dire un tas de choses au sujet de Pièges dans les ruines. Pour être allée deux ou trois fois en Alsace, j'ai bien pu me représenter l'endroit et allié à tes descriptions, je sentais presque l'odeur de la foret :p
Voilà voilà... tu as droit à un petit pavé, mais c'est le moins que je puisse faire pour toi. Je sais à quel point c'est agréable d'avoir des retours un peu développés sur son travail alors je ne me suis pas gênée.
J'espère vraiment que tu vas pouvoir en éditer d'autres.
Tu mérites vraiment que d'autres de tes textes soient édités, alors lance toi !
 Flycy
Lectrice ravie

Anaïs / Tania

Oh bon sang!! j'ai dévoré ton chef d’œuvre en même pas une journée! c'était incroyable ! et je confirme, ton empreinte est plus que présente ! c'est fluide, agréable, y'a plein de mystère, on s’identifie immédiatement a Jeanne, c'est c'est...magique!! un régal ! j'ai plongé là-dedans et la journée est passée sans me le dire ! je viens juste de remarquer qu'il fait nuit!!! en plus c'est toujours criant de réalisme, c'est fou !

merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

bravo, bon boulot et félicitations, c'est vraiment un chef d’œuvre! j'adore! sur 20 t'as 22 !

milles papouilles et mes rêves vont être bien peuplés!

ps: si je dis "j'en veux encore" comment le prends tu ? ^^

Odile Lecouteux :

Alice Adenot-Meyer est l'auteur du remarquable roman Piège dans les ruines 
D'un style riche et savoureux, Alice fait pénétrer le lecteur dans les coulisses d'une histoire d'amour pure et délicate.
En lisant ce récit sans pouvoir m'arrêter, j'aurais aimé que la pendule du temps tourne à l'envers pour aller frémir dans les ruines d'un château avec la belle Jeanne et ses aimables amis.
L'auteur fait des portraits de personnages jeunes, sensibles avec des personnalités fougueuses.
La nature si bien décrite, l'odeur mordante de la foret et les bruissements de la nuit inquiétante m'ont donné la belle envie de découvrir la grotte mystérieuse.
Les sujets évoqués sont variés et ce roman parle à tous ceux qui sont volontaires pour galoper sur le chemin de l'aventure et des sentiments naissants dont la narratrice, et nous avec, s’étonnent encore : « comment un simple sourire peut- il produire un tel effet ? »
Piège dans les ruines  reflète bien les tourments d’adolescents embarqués dans un règlement de compte entre adultes affligeants. Les amis, prisonniers dans la grotte, dorment car ainsi «  l'éternité paraîtra moins longue »
Dans cette histoire, la musique qui laisse une impression merveilleuse et difficile, est un trait d'union. Elle est présente pour parler de ce dont Elias ne peut parler et lorsque le lecteur devient auditeur c'est qu'enfin, l'amour envié a laissé son empreinte délicieuse dans son cœur.
Je vous conseille vivement de lire et d'offrir Piège dans les ruines .


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire